Androcur Archives - Réseau Périnatalité Eure et Seine-Maritime

TRADUCTION

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) met à disposition des patients et des professionnels de santé le rapport complet de l’étude de pharmaco-épidémiologie sur le risque de méningiome lors d’une utilisation prolongée de l’acétate de cyprotérone (Androcur et ses génériques). Cette étude, réalisée par l’Assurance maladie et le Groupement

En complément des actions menées depuis juin 2018 pour réduire le risque de méningiome associé à l’utilisation d’Androcur et de ses génériques, une enquête de pharmacovigilance sur les cas de méningiomes déclarés a été demandée par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) afin de mieux caractériser ce risque. Les

Une fiche d’information sur Androcur et ses génériques et le risque de méningiome devra désormais être remise par les prescripteurs à leurs patients. Par ailleurs la délivrance de ces médicaments en pharmacie sera obligatoirement soumise à la présentation d’une attestation annuelle d’information signée par le patient et co-signée par son médecin prescripteur, à compter du

Afin que l’information sur le risque de méningiome lors de l’utilisation d’acétate de cyprotérone réponde aux attentes à la fois des professionnels de santé et des patients, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a souhaité que les modalités de cette information puissent être définies en lien avec l‘ensemble des

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) publie aujourd’hui des recommandations à destination des professionnels de santé relatives à l’utilisation de l’acétate de cyprotérone (Androcur et génériques) pour encadrer le risque de méningiome. Ces recommandations se basent sur l’avis formulé par le comité pluridisciplinaire d’experts indépendants (CSST) lors de sa

Comme annoncé dans sa communication du 27 août 2018, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) va réunir pour la seconde fois, un comité pluridisciplinaire d’experts indépendants (CSST) le 1er octobre prochain, afin d’émettre des recommandations à destination des professionnels de santé alors que les premiers résultats d’une étude scientifique

Afin que l’information sur le risque de méningiome lors de l’utilisation d’acétate de cyprotérone réponde aux attentes à la fois des professionnels de santé et des patients, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) a souhaité que les modalités de cette information puissent être définies en lien avec l‘ensemble des

TOP