Méthylphénidate : Troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H)

par / vendredi, 06 juillet 2018 / Publié dans ACTUALITÉS PROFESSIONNELLES

Une étude réalisée par l’Assurance Maladie en 2017 a permis de recenser plus de 3 000 patients Normands sous méthylphénidate, avec une part non négligeable de primo-prescriptions en dehors des recommandations nationales.

Face à ce constat et compte tenu des effets indésirables, des interactions médicamenteuses et des difficultés de gestion de ce médicament psychostimulant inscrit sur la liste des médicaments stupéfiants, un groupe de travail (composé de psychiatres, pédopsychiatres, pédiatres et médecins conseil de la région) animé par l’OMéDIT* Normandie a élaboré une fiche conseil synthétique sur le méthylphénidate dans la prise en charge des troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) chez l’enfant.

*Observatoire du médicament, des dispositifs médicaux et de l’innovation thérapeutique

Ce document rappelle les principales règles de prescription, de suivi et de délivrance du méthylphénidate. Il sera prochainement adressé par l’Assurance Maladie à l’ensemble des médecins généralistes et pharmaciens d’officine de la région.

Les troubles de déficit de l’attention / hyperactivité (TDA/H) chez l’enfant regroupent différents symptômes tels que le déficit de l’attention, l’hyperactivité motrice et l’impulsivité (verbale, motrice et sociale). Syndrome fréquemment diagnostiqué, il concerne environ 2% des enfants en âge d’être scolarisés. Le méthylphénidate, médicament psychostimulant inscrit sur la liste des médicaments stupéfiants, est indiqué dans les TDA/H chez l’enfant de 6 ans et plus dans le cadre d’une prise en charge globale, lorsque les mesures correctives psychologiques, éducatives, sociales et familiales seules s’avèrent insuffisantes. Compte-tenu des risques neuropsychiatriques, cardiovasculaires, cérébrovasculaires et staturo-pondéraux associés au traitement par méthylphénidate mais également des risques d’abus et d’usage détourné des mesures particulières de prescription et de surveillance ont été mises en place. En tant que médecin traitant et pharmacien d’officine, vous serez amenés à renouveler ou délivrer des prescriptions de méthylphénidate. Cette fiche a pour objectif de rappeler les règles de prescription, de suivi et de délivrance du méthylphénidate.

Pour en savoir plus :

Fiche conseil professionnel Méthylphénidate Troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) – cliquer ici

Source : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

Observatoire du médicament, des dispositifs médicaux et de l’innovation thérapeutique

Tagged under: ,
TOP