Pas de congés pour le suivi médical et la prévention ! - Réseau Périnatalité Eure et Seine-Maritime

TRADUCTION

Pas de congés pour le suivi médical et la prévention !

par / vendredi, 03 juillet 2020 / Publié dans ACTUALITÉS
https://www.ameli.fr/sites/default/files/styles/img_style_carre_265/public/thumbnails/image/bons-reflexes-sante-prevention-a-la-une-320x200.jpg?itok=Po5LjsBN
© Assurance Maladie

Pendant la crise sanitaire, il a souvent été difficile de maintenir son suivi médical. Avec la fin du confinement, il est important pour la santé de tous, personnes fragiles ou non, jeunes ou moins jeunes, que ce suivi reprenne. Les soins, les vaccinations, les dépistages, les consultations ne doivent plus être reportés. L’Assurance Maladie rappelle les bons gestes en matière de santé et de prévention à se réapproprier.

Reprendre les vaccinations

Les vaccinations ont considérablement chuté avec l’épidémie de Covid-19 et le confinement. Or la protection vaccinale est très importante. Elle permet de prévenir des maladies contagieuses et graves. C’est pourquoi la Haute Autorité de santé (HAS) a appelé en juin à reprendre d’urgence les vaccinations, et en priorité pour les nourrissons et les adultes fragiles.

Les personnes qui ont dû reporter leurs vaccinations, ou celles de leurs enfants, sont invitées à consulter leur médecin traitant ou leur pédiatre rapidement.

Vaccination et Covid-19

Si une personne présente des signes de Covid-19, un test de diagnostic par RT-PCR est prescrit. En cas de résultat négatif, le rattrapage vaccinal pourra débuter immédiatement ; en cas de résultat positif, la reprise de la vaccination pourra débuter dès la guérison.

Réaliser les dépistages

Les invitations aux dépistages organisés des cancers (dépistage du cancer du sein, dépistage du cancer colorectal et dépistage du cancer du col de l’utérus) reprennent progressivement depuis le 15 juin. Il est important de répondre positivement à cette invitation : la détection précoce, à un stade asymptomatique, de lésions précancéreuses ou cancéreuses, offre de meilleures chances de guérison.

Même en cas de dépistages effectués régulièrement, il est important de rester attentif à certains symptômes. Ils ne signifient pas nécessairement qu’un cancer est présent. Il est important de consulter son médecin, qui prescrira des examens complémentaires pour en déterminer l’origine.

Selon l’étude EPI-Phare (voir encadré en fin d’article), 180 000 coloscopies, 200 000 IRM (imagerie par résonnance magnétique) et 375 000 scanners n’ont pas été réalisés pendant la crise. Or ces examens sont indispensables pour diagnostiquer certains cancers ou certaines maladies graves, et ne pas les réaliser pourrait entraîner des retards de prise en charge.

Garder le lien avec son médecin

Pendant le confinement, consulter son médecin était peut-être plus compliqué. L’étude EPI-Phare (voir encadré en fin d’article) a ainsi mis en évidence une forte baisse des instaurations des traitements pour de nouveaux patients pendant cette période (- 39 % pour les antihypertenseurs, – 48,5 % pour les antidiabétiques et – 49 % pour les statines par rapport à la moyenne attendue calculée sur les années précédentes). Ce sont ainsi plus de 100 000 personnes hypertendues, 70 000 personnes qui relèvent d’un traitement par statines et 37 500 diabétiques qui n’ont pas été traitées.

Que l’on soit dans une situation nécessitant un suivi particulier ou que l’on ait, tout simplement, besoin de consulter, il ne faut plus hésiter à contacter son médecin pour prendre rendez-vous.

Cette recommandation concerne tout particulièrement les personnes vulnérables comme les nourrissons, les femmes enceintes ou les personnes atteintes de maladies chroniques. Elles doivent continuer à prendre leurs médicaments habituels, et ne pas reporter les rendez-vous et les examens médicaux qui leurs ont été prescrits.

Pour les enfants, il est important de maintenir ou de reprendre le suivi préventif régulier et notamment les examens obligatoires de l’enfant.

Les personnes reconnues à risque de développer une forme grave de Covid-19 et les personnes prises en charge pour une affection de longue durée peuvent bénéficier d’une consultation spécifique longue prise en charge intégralement par l’Assurance Maladie jusqu’au 31 juillet.

Certaines invitations M’T Dents sont prolongées jusqu’à fin octobre

L’Assurance Maladie offre un rendez-vous chez le dentiste tous les 3 ans aux enfants et aux jeunes de 3 à de 24 ans. Si le rendez-vous M’T Dents était encore valable entre mars et juin 2020 et qu’à cause du confinement, il n’a pas eu lieu, sa validité est prolongée. Il est possible d’en profiter jusqu’à fin octobre 2020. Il suffit de contacter son dentiste habituel, de présenter la carte Vitale à jour et le formulaire joint à l’invitation lors du rendez-vous.

EPI-Phare : une étude sur les données de santé pendant le confinement

Le groupement d’intérêt scientifique (GIS) EPI-Phare, constitué par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l’Assurance Maladie, a réalisé une étude de pharmaco-épidémiologie : à partir des données de remboursements, elle analyse les comportements de consommation de médicaments pendant la période de confinement des personnes résidant en France (espace institutionnel).

Pour en savoir plus :

Pendant l’épidémie, quels que soient vos problèmes de santé, faites-vous soigner (vidéo)

Transcription textuelle de la vidéo :
Pendant l’épidémie, quels que soient vos problèmes de santé, faites-vous soigner, que ce soit : en téléconsultation ou sur place.
En cabinet ou dans les hôpitaux, tout est organisé pour éviter les contaminations. Continuez à prendre vos médicaments et ne reportez pas les examens qui vous sont prescrits. Si vous êtes enceinte ou si vous avez un bébé, maintenez les rendez-vous de suivi et les vaccinations obligatoires.
En cas d’urgence, appelez immédiatement le 15 ou contactez le 114, numéro pour les personnes sourdes et malentendantes.
Retrouvez plus d’informations sur : gouvernement.fr/info-coronavirus
Ceci est un message du Ministère charge de la santé, de l’Assurance Maladie et de Santé publique France.

Programme de prévention M’T Dents – cliquer ici

Source : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

Pas de congés pour le suivi médical et la prévention !

ameli.fr (retour à l'accueil)
TOP