Vaccination et grossesse - Réseau Périnatalité Eure et Seine-Maritime

Vaccination et grossesse

  1. Pourquoi se faire vacciner ?
  2. Vaccins et grossesse
  3. Avant la grossesse
  4. Pendant la grossesse
  5. Après la grossesse
  6. Voyages et grossesse
  7. Où se faire vacciner ?

© dfuhlert / Pixabay

Pourquoi se faire vacciner ?

La vaccination permet de protéger, d’une manière générale, chacun de nous contre différents microbes (virus et bactéries) à l’origine de maladies infectieuses les plus répandues.

L’utilité d’un vaccin est de se protéger et de protéger les autres, notamment les personnes dont statut provisoire ou définitif contre-indique la vaccination et les rend vulnérables : nouveau-nés, femmes enceintes, personnes âgées, personnes souffrant d’une affection contre-indiquant la vaccination.

La protection passive des personnes les plus fragiles de notre entourage n’est possible que si une fraction importante de la population est correctement vaccinée.

Certains vaccins permettent également d’éviter de façon ciblée de contracter certaines maladies :

  • Chez les personnes particulièrement exposées du fait de leur activité professionnelle ou de loisir (leptospirose, rage, hépatite B, etc…).
  • Chez les personnes résidant ou voyageant à l’étranger lorsque la maladie est fréquente dans les lieux de résidence ou de séjour (fièvre jaune, fièvre typhoïde, etc…).

Pour en savoir plus :

Affiches SpF (2016) : Planète vaccination – cliquer ici

Brochure INPES (2015) : Planète vaccination – cliquer ici

Brochure INPES (2015) : Comprendre la vaccinationcliquer ici

Vidéo : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

Vaccination Info Service (2016) : Comprendre la vaccination


Source : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

La vaccination


Vaccins et grossesse

Aucune toxicité sur le fœtus n’a été montrée avec les vaccins. On considère cependant qu’il est préférable de reporter les vaccinations après l’accouchement, sauf lorsqu’elles sont nécessaires en raison de circonstances particulières (voyage à l’étranger, épidémie, etc…).

Avant une grossesse, il est recommandé de faire le point sur votre statut vaccinal. Êtes-vous à jour ? Suis-je immunisée contre la rubéole ?

Vidéo : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

Vaccination Info Service (2016) : Vaccins et grossesse


Pour vous aider à faire le point :

L’application « MesVaccins » est le premier Carnet de Vaccination Électronique (CVE) intelligent, partagé et sécurisé. Il permet d’enregistrer facilement tous vos vaccins et de savoir immédiatement contre quelles maladies vous devriez être protégé.


Pour en savoir plus :

Brochure ÉTAT (2018) : Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2018cliquer ici

Carte ÉTAT (2018) : Vaccination : êtes-vous à jour ?cliquer ici

Sources : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

La grossesse est-elle une contre-indication à la vaccination ?


VACCINS (Recherchez dans le menu déroulant et cliquez sur OK)


Avant la grossesse

Coqueluche :

Cette vaccination est recommandée dans une stratégie de cocooning chez les adultes non vaccinés au cours des dix dernières années et ayant le projet d’avoir un enfant.

Vidéos : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

Vaccination Info Service (2016) : Qu’est-ce que le cocooning ?

Mon Émission Santé TV (03/01/2018) : Calendrier des vaccinations

Rubéole :

La vaccination contre la rubéole est particulièrement recommandée pour les jeunes femmes ayant un projet de grossesse, non vaccinées et nées avant 1980. La vaccination consiste en une dose de vaccin Rougeole-Oreillons-Rubéole (ROR). La vaccination n’est pas nécessaire si une analyse de sang montre la présence d’anticorps contre la rubéole. Une grossesse doit être évitée dans le mois suivant la vaccination.

Pour en savoir plus :

Brochure SpF (2016) : Rougeole, oreillons, rubéole les 5 bonnes raisons de se faire vacciner – cliquer ici

Varicelle :

La vaccination est recommandée pour toutes les femmes en âge de procréer qui n’ont pas eu la varicelle et ne sont donc pas naturellement immunisées ou dont on n’est pas certain qu’elles aient eu la varicelle, surtout si elles ont un projet de grossesse.

Source : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

Grossesse et projet de grossesse


Pendant la grossesse

La vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée chez la femme enceinte, quel que soit le trimestre de grossesse.

Les vaccins inactivés sont inoffensifs pour le fœtus.

Les vaccins vivants atténués sont déconseillés pendant la grossesse, bien que de nombreuses études aient montré l’absence de conséquences pour le fœtus : le risque est donc plus théorique que réel.

Il est nécessaire de s’assurer de l’absence de grossesse avant d’administrer le vaccin contre la rubéole, les oreillons et la rougeole (ROR) ou la varicelle. Cependant, une vaccination réalisée par mégarde chez une femme enceinte ne justifie pas une interruption de la grossesse.

Le vaccin contre le papillomavirus (HPV) n’est pas justifié en cours de grossesse.

La vaccination contre la tuberculose (BCG) n’est pas recommandée chez une femme enceinte

Pour plus d’information, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin, pharmacien ou sage-femme.

Sources : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

Vaccins en cours de grossesse et d’allaitement


Grossesse et projet de grossesse


Après la grossesse

Coqueluche :

Cette vaccination est vivement recommandée pour la femme venant d’accoucher, si elle n’a pas été vaccinée dans les dix dernières années, même si elle allaite son enfant.

Rubéole :

Si une prise de sang chez une femme enceinte, quel que soit son âge, montre l’absence d’anticorps contre la rubéole, et si la femme n’a pas été vaccinée avant la grossesse, elle doit être vaccinée immédiatement après l’accouchement. Une grossesse doit être évitée dans le mois suivant la vaccination.

Varicelle :

La vaccination est recommandée pour toutes les femmes qui n’ont pas eu la varicelle et ne sont donc pas naturellement immunisées ou dont on n’est pas certain qu’elles aient eu la varicelle après une première grossesse et sous contraception efficace, si elles n’ont pas été vaccinées avant leur grossesse.

Source : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

Grossesse et projet de grossesse


Voyages et grossesse

Si le voyage ne peut être reporté, seulement la vaccination contre la fièvre jaune doit être effectuée quel que soit le terme de la grossesse.

Pour en savoir plus :

BEH (2018) : Recommandations sanitaires pour les voyageurscliquer ici

Voir aussi la page [Voyages] – cliquer ici

Source : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

Recommandations aux voyageurs


Où se faire vacciner ?

Les vaccinations mentionnées dans le calendrier vaccinal sont effectuées gratuitement dans les services de vaccination du secteur public. Pour bénéficier d’une vaccination gratuite, plusieurs services publics sont à votre disposition. Renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre Conseil départemental.

Elles sont remboursées à 65 % par l’Assurance Maladie quand elles sont pratiquées dans le secteur privé (cabinets médicaux).

La vaccination contre la fièvre jaune ne peut pas être effectuée par votre médecin traitant : vous devez vous rendre dans l’un des centres de vaccination habilités à effectuer la vaccination anti-amarile et à délivrer les certificats internationaux de vaccination contre la fièvre jaune.

Pour en savoir plus :

ÉTAT (2017) : Tableau des centres de vaccination anti-amarile habilitéscliquer ici

Sources : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

Centres de vaccinations internationales


Vaccination


Rédaction : Dr Jean-Louis SIMENEL et Sabine SIONVILLE (24/07/2017).

Mise à jour : Catherine LÉVÊQUE (10/07/2018).


TOP