Allergologie & immunologie, 5 messages pour des soins pertinents

par / mardi, 22 mai 2018 / Publié dans ACTUALITÉS PROFESSIONNELLES

© HAS

Le Conseil national professionnel d’allergologie et d’immunologie (CNPAI) et la HAS ont publié cinq recommandations concises pour favoriser la pertinence des pratiques diagnostiques et thérapeutiques dans l’allergie, l’asthme, l’urticaire chronique, l’anaphylaxie et la sinusite aiguë. Témoignage du Pr Bach-Nga Pham*, chef de service d’immunologie au CHU de Reims et secrétaire générale du CNPAI.

Pourquoi avoir collaboré avec la HAS sur ce projet ?

La HAS a sollicité le CNPAI, comme les Conseils nationaux professionnels des autres spécialités, pour nous proposer de travailler à l’élaboration de fiches de pertinence des soins portant sur des messages courts. Nous avons répondu de façon positive à la demande car l’idée de pouvoir diffuser rapidement des messages simples nous a semblé intéressante. Pour lancer le processus, nous avons convenu avec la HAS de s’inspirer des travaux de « choosing wisely »** publiés par l’American Academy of allergy, Asthma & Immunology, société savante américaine équivalente de notre CNPAI.

Comment les thématiques des messages ont été choisies et comment cette fiche a-t-elle été élaborée ?

Parmi les dix thèmes et les messages proposés, le CNPAI en a choisi cinq. Nous avons travaillé chacun d’entre eux afin que leur contenu soit indiscutable au regard des recommandations actuelles tant du point de vue des allergologues, des immunologistes, que des ORL et des pneumologues. Une première version des messages a été soumise aux sept sociétés savantes qui entrent dans la composition du CNPAI. Leurs retours ont servi à modifier la fiche, qui a ensuite été soumise à d’autres sociétés savantes : Collège de la médecine générale, Société française de dermatologie, Conseil national professionnel d’ORL et Fédération française de pneumologie.

À qui est destinée cette fiche, et dans quel objectif ?

Elle est surtout destinée aux médecins généralistes. À la lecture de chaque message, ils devraient avoir un sentiment d’évidence. Si ce n’est pas le cas, nous aimerions que cela fasse évoluer leurs pratiques professionnelles. Mais pour cela, il faudrait aller beaucoup plus loin qu’un message court et rédiger une recommandation qui expliquerait de façon détaillée pourquoi, par exemple, il n’y a pas lieu de doser les immunoglobulines (Ig) E totales dans l’évaluation de l’allergie, comme le rappelle notre fiche.

La plus-value de ce format est sa simplicité et sa rapidité de lecture. Elle donne la possibilité d’atteindre ceux qui reçoivent beaucoup d’informations, voire trop d’informations… qui noient l’information !

Allergologie & immunologie – Les 5 messages en bref

  • Dans l’évaluation de l’allergie, il n’y a pas lieu de réaliser de tests diagnostiques n’ayant pas fait preuve de leur efficacité comme le dosage d’IgG ou celui des IgE totales.
  • Il n’y a pas lieu de réaliser de tests diagnostiques d’allergie chez les patients présentant une urticaire chronique.
  • Les antihistaminiques ne sont pas le traitement de première intention des réactions allergiques sévères (anaphylaxie).
  • La spirométrie est nécessaire pour le diagnostic et la prise en charge de l’asthme.

Il n’y a pas lieu de prescrire de tomodensitométrie des sinus en cas de sinusite aiguë non compliquée.

* Propos recueillis par Citizen press
** Initiée aux États-Unis en 2012 par l’ABIM Foundation, la démarche « choosing wisely » vise à instaurer un dialogue entre médecins et patients sur les examens, procédures et traitements médicaux non nécessaires.

Pour en savoir plus :

Pertinence des soins en allergologie & immunologie (HAS 2018) – cliquer ici

Source : (cliquer sur l’image pour accéder au lien)

Allergologie & immunologie, 5 messages pour des soins pertinents

TOP